La roulette est un jeu sauvage, et j'ai toujours aimé le jouer. Dans les quelques moments que durent les tours de la petite roue, je me sens comme si personne d'autre n'était là dans la salle à partager mon émotion: il y a une subtile tension que je ne peux pas expliquer, la salle est tranquille pour moi , seulement le bruit de la boule argentée et de la roue de roulette peut être entendu par mes oreilles attentive. Ces quelques secondes durent autant que des semaines pour moi, je pense en continuation à ces moments, à comment je me suis retrouvé à cette table devant ce tapis vert et j'ai eu la nette sensation que aujourd'hui est mon jour de chance, qui justifie de placer un pari sur mon numéro de bonheur. Je le sais, les chances sont menues, mais quelque chose d'intérieur m'a indiqué que mon espoir va se réaliser et que si je n'agit pas je le regretterai par la suite.

Puisque je me suis senti si chanceux j'ai placé un pari sur tout l'argent que j'avais sur moi, plus de 1.000 dollars gagnés dans mon activité: en un seul tour, je peux tout perdre ou bien gagner quelque chose comme 5.000 dollars. Mon numéro de chance a toujours été le 8, et depuis mon enfance je l'ai traité en tant que mon numéro préféré et je ne vais pas changer cela maintenant que je viens jouer à la table de roulette.

J'ai effectué mon pari et j'ai attendu jusqu'à ce que tous les autres joueurs placent leurs paris également; j'ai attendu impatiemment jusqu'à ce que le croupier ait clôturé les paris et dégagé la roue. Et ensuite...

 

Close